La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIème siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre.

Au fur et à mesure des époques, la production du vin Rouge et du vin Blanc s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a quelquefois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne.

François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit parfois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre.
Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Le domaine de Grandmaison entrait alors à nouveau en production.

Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie. Avec son épouse Mayi, ils se consacrent à la propriété familiale depuis 1993.

Leur neveu Rémi LARTIGUE les a rejoints en 2014.